Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Promenade avec Jean-Jacques Rousseau

_Compagnie Hubert Jappelle_

Vendredi 20 janvier 2023 à 21h00

Les écrits de Rousseau nous frappent encore aujourd’hui par leur étonnante actualité. Rarement un philosophe a autant alerté ses contemporains sur les dangers qu’encourt une société fondée uniquement sur la cupidité, le mensonge et le droit du plus fort.

Seul en scène, le comédien Geoffroy Guerrier incarne un Jean-Jacques Rousseau non seulement soucieux du sort de ses semblables, mais aussi, en précurseur du romantisme, un être capable de s’émouvoir à la seule vue du spectacle de la nature, au cours d’une de ses promenades dans les Alpes.

Tout le texte du spectacle est constitué de passages de son œuvre, aussi bien philosophiques que littéraires.

Jean-Jacques Rousseau, né en 1712 à Genève et mort en 1778 en France à Ermenonville,  est un écrivain, philosophe et musicien.

C’est à la lecture en 1749 de la question mise au concours par l’Académie de Dijon “Si le rétablissement des sciences et des arts a-t-il contribué à épurer les mœurs ?” que Rousseau écrira le Discours sur les sciences et les arts. Cet ouvrage lui fera remporter le prix à l’Académie.

De là naissent les ouvrages philosophiques et politiques qui l’inscriront durablement dans le monde de la pensée : le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1755) et Du contrat social (1762).

En littérature, il connaît un grand succès avec son roman épistolaire Julie ou la Nouvelle Héloïse (1761), un des plus grands succès du XVIIIe siècle.

Cet ouvrage enthousiaste les lecteurs par ses descriptions préromantiques de la nature et du sentiment amoureux.

Suivront aussi Les Confessions et Les Rêveries du promeneur solitaire, où Rousseau se livre à une observation approfondie de ses sentiments intimes.

Olivier Hueber s’est formé au travail d’acteur et à celui de la marionnette au Théâtre de l’Usine par Hubert Jappelle. Il y a joué de nombreux auteurs, Goldoni, Molière, Jules Renard, Kafka…

Passionné de philosophie – auditeur libre depuis plusieurs années à la Sorbonne – il se lance, avec le comédien Geoffroy Guerrier, dans l’adaptation et la mise en scène du Discours de la Servitude Volontaire de La Boétie, de La situation de la classe laborieuse en Angleterre de Engels et de L’Utilité de l’Inutile de Nuccio Ordine, joués au théâtre de l’Usine à Eragny puis au Théâtre de Nesle à Paris.

6€ à 15€ Tarif B | Durée : 1h | À partir de 15 ans

Adaptation et mise en scène Olivier Hueber
Avec Geoffroy Guerrier

Théâtre et Démocratie

L’être humain est un être essentiellement social et non un être solitaire comme le défendait Jean-Jacques Rousseau. L’individu a besoin des autres pour survivre.
La démocratie cherche une règle commune permettant de vivre ensemble, de s’accorder, de corriger les injustices et d’éviter les massacres. De fait, elle cherche à résoudre une contradiction qui naît des deux principes sur lesquels elle se fonde :
1) égalité des conditions d’accès pour tous au savoir, aux droits, etc…
2) indépendance, autonomie de chaque individu. C’est dire avec Jacques Rancière, que “la crise est consubstantielle à la démocratie”.
Aujourd’hui, si l’on écoute Alexis de Tocqueville, ce serait l’individualisme qui menacerait notre démocratie : la conception que nous avons de la liberté moderne se fondrait sur le seul progrès de notre confort personnel… Le théâtre peut, modestement certes, s’opposer à cette dérive dangereuse en réveillant le sentiment du collectif. Oui, “le théâtre est bien un lieu de parole qui rassemble un groupe humain, mettant en présence réelle spectateurs et acteurs. Il contribue à maintenir l’usage d’une parole (sonore et signifiante) et reste de ce fait un lieu fondamental de la réorganisation sociale, où se maintient et se développe une culture commune (...). La notion de ce théâtre démocratique ne s’appuie pas sur le postulat totalitaire inepte que nous aurions tous à devoir être égaux et tous ensemble à fusionner dans une même émotion mais elle se fonde sur le fait que nous sommes tous semblables en tant que membres appartenant à la même espèce. Semblables et différents.

Théâtre et démocratie, conférence tenue par Hubert Jappelle le 26 mai 2005 à l’Université de Cergy-Pontoise.