Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Muse / carte blanche

15 avril Toute la journée

Muse est la toute nouvelle création en chantier de la Cie La Voix de l’Ourse

Conte onirique, ce spectacle musical entremêlant comédiens et projection vidéo vous emmènera dans une véritable épopée à travers la nature, notre rapport au temps et le retour aux racines de l’humanité.

Vous serez invités à entrer dans l’univers de Muse, inspiratrice invisible qui insuffle aux hommes belles idées et réconfort dans sa Vallée Merveilleuse… Vous assisterez à la naissance de la machine du temps et sa terrible emprise sur les Hommes.

En compagnie de la Guerrière, mi-femme mi-robot venue en aide à Muse pour guérir le cœur des Hommes, cette aventure initiatique vous emmènera en un long voyage par-delà la mystérieuse contrée des maîtres…

Suivez les deux héroïnes et venez découvrir les premières scènes de ce spectacle en devenir.


© DR

Informations pratiques

Au Théâtre de l’Usine

Vendredi 15 avril à 19h

Entrée libre sur réservation

Compagnie La Voix de l’Ourse
Conception vidéo et mise en scène : Maud Alessandrini
Jeu : Marie-Laure Gilberton, Hélène Guichard et Maud Alessandrini
Chorégraphie : Marie-Laure Gilberton
Musique : Raymond Alessandrini
Assistant réalisation musicale : Gilles Daviaud
Structure décor : Adrien Alessandrini
Costumes et accessoires : Maudimagis et Luc Darribère

Théâtre de l’usine

33 chemin d'Andrésy
Eragny-Sur-Oise, 95610 France
+ Google Map
01 30 37 01 11

Théâtre et Démocratie

L’être humain est un être essentiellement social et non un être solitaire comme le défendait Jean-Jacques Rousseau. L’individu a besoin des autres pour survivre.
La démocratie cherche une règle commune permettant de vivre ensemble, de s’accorder, de corriger les injustices et d’éviter les massacres. De fait, elle cherche à résoudre une contradiction qui naît des deux principes sur lesquels elle se fonde :
1) égalité des conditions d’accès pour tous au savoir, aux droits, etc…
2) indépendance, autonomie de chaque individu. C’est dire avec Jacques Rancière, que “la crise est consubstantielle à la démocratie”.
Aujourd’hui, si l’on écoute Alexis de Tocqueville, ce serait l’individualisme qui menacerait notre démocratie : la conception que nous avons de la liberté moderne se fondrait sur le seul progrès de notre confort personnel… Le théâtre peut, modestement certes, s’opposer à cette dérive dangereuse en réveillant le sentiment du collectif. Oui, “le théâtre est bien un lieu de parole qui rassemble un groupe humain, mettant en présence réelle spectateurs et acteurs. Il contribue à maintenir l’usage d’une parole (sonore et signifiante) et reste de ce fait un lieu fondamental de la réorganisation sociale, où se maintient et se développe une culture commune (...). La notion de ce théâtre démocratique ne s’appuie pas sur le postulat totalitaire inepte que nous aurions tous à devoir être égaux et tous ensemble à fusionner dans une même émotion mais elle se fonde sur le fait que nous sommes tous semblables en tant que membres appartenant à la même espèce. Semblables et différents.

Théâtre et démocratie, conférence tenue par Hubert Jappelle le 26 mai 2005 à l’Université de Cergy-Pontoise.