Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Karnaval

22 avril Toute la journée

Spectacle pour une interprète et un musicien

Programmé en 2020 puis reporté en raison de l’épidémie, le Théâtre de l’Usine a le plaisir de reprogrammer le spectacle Karnaval.


Le Carnaval est une période festive qui permet d’inverser et de renverser les rapports et les ordres établis…

Une femme vit dans la banlieue d’une métropole. Elle rencontre un homme. Sans papier. Dont elle tombe amoureuse. Alors qu’elle apprend qu’elle est enceinte, la disparition brutale de cet homme fait basculer sa réalité dans un monde onirique dans lequel les archétypes d’une société capitaliste cannibale sont remis en jeu. 

Karnaval est un portrait sous forme de puzzle, au discours fragmenté et à la corporalité exacerbée pour aborder le rapport à l’étranger, à l’autre comme à soi.

© fotoserge

Partenaires

Production : La Controverse
Coproduction : Le Théâtre de l’Usine/ Eragny
Accueil en résidence : Le Collectif 12 à Mantes la Jolie, L’Usine à Eragny, La Ferme du Buisson à Noisiel, L’Annexe à Romainville, Le Point Ephémère à Paris, Les Thénardiers à Montreuil, Mixart Myrys à Toulouse, La Pierre Noire à Champagnac
Diffusion : Théâtre du Grand-Rond, Toulouse ; L’Annexe à Romainville ;Le Point Ephémère dans le cadre du Festival FOCUS # 13 à Paris (annulé), Le Collectif 12 à Mantes La Jolie, La Pierre Noire à Champagnac, les Thénardiers à Montreuil, Le Festival Induction à Samonac
Spectacle soutenu par l’Annexe.
Spectacle ayant reçu l’aide à la diffusion de la Région Ile-de-France.


Informations pratiques

Au Théâtre de l’Usine

Vendredi 22 avril à 21h

Tarif plein 14€
Tarifs réduits de 5€ à 12€

Compagnie la Controverse
Écriture, mise en scène et jeu : Marie-Charlotte Biais
Création et interprétation musicale : Jean-Kristoff Camps
Création lumières et régie générale : Louna Guillot
Mise en scène : Jeanne Videau
Travail corporel : Sophie Lambert
Costume : Hilo
Regards extérieurs : Mathieu Montanier, Clara Chabalier
Accompagnement dans l’écriture : Céline Astrié, Fleur Sulmont, Fred Naud
Merci à Dieudonné Niangouna pour ses récits

Théâtre de l’usine

33 chemin d'Andrésy
Eragny-Sur-Oise, 95610 France
+ Google Map
01 30 37 01 11

Depuis 2015, le Théâtre de l’Usine et son équipe accompagnent la Compagnie La Controverse dans sa création. D’abord partenaire du spectacle Les Maîtres du Monde, farce économico-satirique pour acteurs et marionnettes d’après l’œuvre de Jean Ziegler, le Théâtre de l’Usine l’a ensuite accompagnée en 2020 en production sur Karnaval, sa dernière création (cycle des Identités).

Désireux de poursuivre ce compagnonnage, le Théâtre a choisi d’inscrire Marie-Charlotte Biais et son équipe dans une résidence annuelle autour d’un projet à destination du jeune public.
L’époque est aux challenges, la complicité qui nous lie aujourd’hui nous offre les moyens de rêver ensemble une création qui s’inscrit dans le contexte de crise sanitaire COVID-19 difficile.

Théâtre et Démocratie

L’être humain est un être essentiellement social et non un être solitaire comme le défendait Jean-Jacques Rousseau. L’individu a besoin des autres pour survivre.
La démocratie cherche une règle commune permettant de vivre ensemble, de s’accorder, de corriger les injustices et d’éviter les massacres. De fait, elle cherche à résoudre une contradiction qui naît des deux principes sur lesquels elle se fonde :
1) égalité des conditions d’accès pour tous au savoir, aux droits, etc…
2) indépendance, autonomie de chaque individu. C’est dire avec Jacques Rancière, que “la crise est consubstantielle à la démocratie”.
Aujourd’hui, si l’on écoute Alexis de Tocqueville, ce serait l’individualisme qui menacerait notre démocratie : la conception que nous avons de la liberté moderne se fondrait sur le seul progrès de notre confort personnel… Le théâtre peut, modestement certes, s’opposer à cette dérive dangereuse en réveillant le sentiment du collectif. Oui, “le théâtre est bien un lieu de parole qui rassemble un groupe humain, mettant en présence réelle spectateurs et acteurs. Il contribue à maintenir l’usage d’une parole (sonore et signifiante) et reste de ce fait un lieu fondamental de la réorganisation sociale, où se maintient et se développe une culture commune (...). La notion de ce théâtre démocratique ne s’appuie pas sur le postulat totalitaire inepte que nous aurions tous à devoir être égaux et tous ensemble à fusionner dans une même émotion mais elle se fonde sur le fait que nous sommes tous semblables en tant que membres appartenant à la même espèce. Semblables et différents.

Théâtre et démocratie, conférence tenue par Hubert Jappelle le 26 mai 2005 à l’Université de Cergy-Pontoise.