Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Festival Théâtre Amateur d’Eragny

_Présenté par le Codevota, la ville d’Eragny et le Théâtre de l’Usine_

Vendredi 24 mars 2023 à 21h00 au Dimanche 26 mars 2023 à 16h00

Représentations les vendredi 24 mars & samedi 25 mars à 21h et Dimanche 26 mars à 16h

Au service du Théâtre et du Conte Amateur depuis plus de 40 ans, le CODEVOTA rassemble les troupes valdoisiennes adhérentes à la FNCTA (Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre Amateur et d’Animation). En partenariat avec la ville d’Éragny et le Théâtre de l’Usine, cette 5ème édition du Festival fera découvrir au public le travail de trois compagnies sélectionnées au cours de l’année.

Stage de mise en scène organisé par le CODEVOTA/FNCTA 7 & 8 janvier 2023


vendredi 24 mars à 21h

« La Veuve convoitée » de Victor Haïm (d’après Carlo Goldoni) par les Jeux dits de La Bruyère de Poissy

Résumé :

Le comte Orazio, un noble vénitien veuf et ruiné, est harcelé par ses créanciers. Malgré son infortune, il est
follement amoureux de la belle Felicita. Refusera-t-elle de l’épouser à cause de sa misère? Qui de l’amour ou de
l’argent vaincra ? Un banquier vénal et libidineux, une servante espiègle et malicieuse, une vieille fille cupide et
nymphomane, un jeune aventurier fougueux et un faux médecin complètent cette joyeuse comédie vénitienne !

Plein tarif : 6€ I Tarif réduit :4 € I Durée: 1h36 I Tout public

Distribution : 

Jacques Grandclément : Orazio

Karine Robin : Bigolina

Philippe Sonneck : Riccardo

Hervé Barthel : Raimondo

Elisabeth Barthel : Livia

Nathalie Brosse-Lambert : Felicita

Sofiane Allaoui : Emilio

Mise en scène : Elisabeth Barthel assistée de Martine Daronat

Costumes : Katia Dracouli

Piano : Véronique Sourisse


Samedi 25 mars à 21h

« La Terrasse » de Jean-Claude Carrière par la Compagnie Roxane de Franconville

Résumé :

Un homme et une femme se séparent. Un appartement se libère. Les visiteurs ne manquent pas, tous prêts à venir s’installer là, mais voilà, il y a une étrange terrasse et dehors le vent souffle fort. Dans l’appartement se dévoile le déséquilibre de la condition humaine, une solitude commune sous un même vent.

Plein tarif : 6€ I Tarif réduit :4 € I Durée: 1h40 I Tout public

Distribution : 

Catherine Robert : Madeleine

Gérard Lemyre : Etienne

Corinne Le Scour : la femme de l’agence

Odile Guldner : la générale

Frédéric Duten : Monsieur Astruc

Jean-Michel Laroudie : Maurice

Alain Trotte : le général

Mise en scène : Olivier Besse, puis Jérôme Lucchini

Décors : Jean-Michel Laroudie

Scénographie et costumes : la Compagnie Roxane


Dimanche 26 mars à 16h

« Plus loins que loin » de Zinnie Harris par les Baladins de Marly de Marly-le-Roi

Résumé :

Sur l’ile de Tristan Da Cunha vivent Mill, Bill, Rébecca et Francis revenu du Cap avec Hansen désireux d’y installer une conserverie. Les Tristanais se divisent sur le choix à faire et le volcan entre en éruption. La population est évacuée en Angleterre et les insulaires y vivent dans l’espoir de regagner leur île : confrontation de deux mondes conduisant les uns à révéler un terrible secret et les autres à reconnaître un mensonge d’état.

Plein tarif : 6€ I Tarif réduit :4 € I Durée: 1h45 I Tout public

Distribution : Claire Mesplé, Erwan Le Bourva, François Jollivet, Laurent Cautru, Sylvia Brunet, Karine Girault

Mise en scène : Laurent Cautru

logo theatre de l'usine
logo fncta
logo eragny

Théâtre et Démocratie

L’être humain est un être essentiellement social et non un être solitaire comme le défendait Jean-Jacques Rousseau. L’individu a besoin des autres pour survivre.
La démocratie cherche une règle commune permettant de vivre ensemble, de s’accorder, de corriger les injustices et d’éviter les massacres. De fait, elle cherche à résoudre une contradiction qui naît des deux principes sur lesquels elle se fonde :
1) égalité des conditions d’accès pour tous au savoir, aux droits, etc…
2) indépendance, autonomie de chaque individu. C’est dire avec Jacques Rancière, que “la crise est consubstantielle à la démocratie”.
Aujourd’hui, si l’on écoute Alexis de Tocqueville, ce serait l’individualisme qui menacerait notre démocratie : la conception que nous avons de la liberté moderne se fondrait sur le seul progrès de notre confort personnel… Le théâtre peut, modestement certes, s’opposer à cette dérive dangereuse en réveillant le sentiment du collectif. Oui, “le théâtre est bien un lieu de parole qui rassemble un groupe humain, mettant en présence réelle spectateurs et acteurs. Il contribue à maintenir l’usage d’une parole (sonore et signifiante) et reste de ce fait un lieu fondamental de la réorganisation sociale, où se maintient et se développe une culture commune (...). La notion de ce théâtre démocratique ne s’appuie pas sur le postulat totalitaire inepte que nous aurions tous à devoir être égaux et tous ensemble à fusionner dans une même émotion mais elle se fonde sur le fait que nous sommes tous semblables en tant que membres appartenant à la même espèce. Semblables et différents.

Théâtre et démocratie, conférence tenue par Hubert Jappelle le 26 mai 2005 à l’Université de Cergy-Pontoise.