Pour recevoir nos informations, inscrivez vous :
  Agenda
<< Octobre 2017 >>
DLMMJVS
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Filtres
Archives
Hubert Jappelle
Mademoiselle Julie au Théâtre de l'Usine

ImageDeux personnages s’affrontent : Jean, le domestique, fils lui-même d’un valet de ferme qui aspire à s’élever au dessus de sa condition, et Mademoiselle Julie, la jeune comtesse qui aspire à sa propre déchéance. Voici un extrait de l’analyse que Strindberg donne de sa conduite : “le triste sort de Mlle Julie s’explique par tout un ensemble de circonstances : (...) atmosphère de la fête de la Saint Jean, absence du comte son père, malaise mensuel, pouvoir érotique des fleurs, exaltation de la danse, et finalement l’imprévu qui pousse le couple dans un chambre et l’audace du domestique surexcité…”

Plus de cent ans après sa mort, Strindberg s’impose encore aujourd’hui aux nouvelles générations. Son oeuvre, comme celle de Tchekhov son contemporain, est significative d’une fin de siècle proche du désastre des deux guerres mondiales… Son théâtre est à l’origine de l’expressionnisme allemand qui surgit dans l’entre deux guerre des années vingt . Il est le premier auteur à faire de l’inconscient le moteur fondamental de son théâtre. Il inspira de grands interprètes, notamment Antonin Artaud, Jean Vilar, Ingmar Bergman… Mademoiselle Julie est avec La Danse de mort, la pièce de Strindberg la plus jouée tant en Suède que dans le monde.

Répétition publique Mardi 7 novembre à 20h Présentation des différentes phases de construction de la mise en scène suivie d’un échange avec le public

Illustration Hubert Jappelle


À partir de 14 ans
Tarif A
Durée 1h30
Du vendredi 24 novembre au dimanche 17 décembre

mardi, vendredi à 21h et dimanche à 16h
séances scolaires en semaine : contactez Laure Desbans 01.30.37.84.57

Auteur : August Strindberg

Texte français de Boris Vian

Mise en scène et scénographie : Hubert Jappelle

Avec : Cécile Dubois, Hélène Guichard, Christophe Hardy

Costumes et accessoires : Nadia Léon

Construction : Adrien Alessandrini